Cours Les enjeux du genre : Transformations et résistances (20 HCM, 5ème année)

 

Objectifs du cours :

Le cours présente l’intérêt d’une approche en termes de genre pour étudier la construction sociale des différences entre les femmes et les hommes, et le rôle de cette bipartition dans le fonctionnement des sociétés contemporaines. Appréhendant le genre de manière relationnelle mais aussi, et surtout, comme la conséquence de rapports de domination, il analyse l’évolution des rapports de pouvoir entre les sexes et les processus de transformation, de résistance, et de reproduction des rapports sociaux de sexe. Dans cette perspective, le genre est systématiquement mis en perspective avec les autres rapports sociaux qui structurent nos sociétés (classes sociales, âge, ethnicité…). A partir de différents points de vue théorique et de matériaux empiriques variés, le cours expose les enjeux actuels des études genre en proposant un état des lieux des inégalités entre les femmes et les hommes dans différents domaines du social (éducation, espace domestique, monde du travail, monde politique, pratiques culturelles et sportives, santé et sexualité). 

 

Programme :

Thème 1 : Sexe et Genre

Thème 2 : La fabrique des filles et des garçons : les socialisations sexuées

Thème 3 : Sexualités, conjugalités, familles : le rôle de la sphère privée

Thème 4 : Genre et travail : la division sexuée du marché du travail

Thème 5 : Genre et politique : mobilisations et accès aux responsabilités politiques

 

Méthodes d’enseignement :

Les cours sont accompagnés d’articles, d’extraits d’ouvrages, de données issues d’enquêtes quantitatives et qualitatives et/ou de documents vidéos afin d’illustrer et d’approfondir les connaissances exposées en CM. Certains de ces documents sont donc présentés en cours, d’autres sont mis à disposition des étudiant.e.s entre chaque cours. 

 

Lectures obligatoires :

Certains documents constituent des lectures obligatoires à réaliser entre les cours. Ils sont mentionnés en cours, soulignés sur les diapos et à disposition sur moodle.

 

Lectures conseillées :

Les étudiant.e.s peuvent consulter avec profit un manuel de sociologie du genre parmi la liste indicative exposée ci-dessous. Ils et elles peuvent également approfondir les thèmes abordés en cours en lisant certains des articles cités en cours, dont les références figurent sur les diapos à la fin de chaque thème

 

- Manuels synthétiques :

Isabelle Clair, Sociologie du genre, Paris, Armand Colin, 2012

Michèle Ferrand, Féminin/Masculin, Paris, La Découverte, 2004

Marie Buscatto, Sociologies du genre, Paris, Armand Colin, 2014

 

- Manuels plus complets:

Laure Bereni, Sébastien Chavin, Alexandre Jaunat et Anne Revillard, Introduction aux études sur le genre, De Boeck Université, 2012

Christine Guionnet et Erik Neveu, Féminins/masculins, sociologie du genre, Paris, Armand Colin, 2004.

 

Évaluation : L’évaluation consiste en un écrit de 2h, sous la forme de quelques questions auxquelles les étudiant.e.s doivent répondre de manière structurée, référée et illustrée.

Après avoir été représentative, la démocratie se doit aujourd’hui d’être participative. Aucune décision publique ne peut désormais être tenue pour légitime si elle n’a pas été préalablement « délibérée », notamment avec les « parties prenantes » qu’elle concerne.


En présentant la riche littérature qui s’est constituée sur ce thème, notamment en sociologie politique, ce cours vise ainsi à montrer que la délibération et la participation forment une technologie de gouvernement de plus en plus répandue et routinière en France, concernant de nombreux domaines et de nombreuses échelles d’action publique. Pour autant et bien que cette « démocratie participative » soit présentée comme une innovation, voire une révolution, on insistera davantage sur la continuité entre celle-ci et la démocratie représentative, plus que sur une supposée rupture par laquelle la seconde remplacerait de plus en plus la première.