D = cours à distance (contenus synchrones et/ou asynchrones)
H = cours hybride qui incluera des séances en présentiel et des contenus en ligne
P = cours en présentiel

20h - 4 ECTS

Ce cours vise à proposer quelques clés de lecture pour mieux comprendre le phénomène partisan en France et dans le monde. Il est structuré en quatre parties. Dans une première partie, on aborde la question de l’articulation entre partis politiques et démocraties représentatives. 

On y analyse la genèse des partis politiques en Europe, les modes d’organisation des partis et la constitution de systèmes de partis autour de clivages idéologiques et sociaux. La deuxième partie est consacrée à la vie interne des partis politiques : quelle division du travail entre militants, cadres et élus ? Quels sont les profils sociaux des militants ? Quelles ressources et savoir-faire faut-il mobiliser pour devenir dirigeant ? La troisième partie s’intéresse plus particulièrement aux logiques de l’engagement, en analysant les déterminants de l’engagement dans un parti, les éléments permettant d’expliquer le maintien de cet engagement, ainsi que les logiques du désengagement. La dernière partie propose une démarche comparative. On y analysera la place des parti, leurs articulations avec les Etats, les forces sociales (mouvements religieux, groupes ethniques, patronat, mafias, etc.) et les mouvements sociaux dans d’autres régions du monde (bassin méditerranéen, Amérique latine, etc.).

Au terme de cet enseignement, les étudiants seront en mesure de situer socialement et historiquement cet objet classique de la science politique que sont les partis, tout en comprenant les variations qu’il donne à voir selon les contextes nationaux.


20h - 4 ECTS

Mesurer les enjeux des nouveaux usages du digital et des médias sociaux.

Se familiariser avec les réseaux sociaux et leur mode de fonctionnement.

Décrypter les usages qu’en font les entreprises et les institutions

Acquérir les fondamentaux du référencement d'un site web et être en mesure de générer du trafic de qualité.

Professionnaliser et automatiser ses outils


20h - 4 ECTS

Le cours débutera par une lecture de textes anthropologiques sur la guerre : nature, définition, description des formes et rappel des différentes histoires. La guerre, vue dans toute sa diversité, sera ainsi étudiée en Afrique, Amérique, Europe, etc. Après cet examen général, il s'agira de retrouver sur internet (Gallica ou autres sources), des articles ou reportages portant sur les guerres coloniales et les autres conflits du XXe siècle. 

Ceux-ci seront ensuite transcrits et analysés.

Le cours se construira à partir de la progression suivante :

D'abord l'inventaire et le repérage des multiples caractéristiques de la guerre.

Ensuite, un travail d'application et d'enregistrement de quelques sources portant sur elle.

Il y aura donc acquisition de connaissances et mise en oeuvre de celles-ci sur un terrain et dans une chronologie.


20h - 4 ECTS

L’objectif de ce cours est double. Il s’agira, d’une part, de favoriser le développement d’un esprit critique à l’égard des relations internationales et, d’autre part, de donner aux étudiant(e)s les outils théoriques et méthodologiques indispensables pour développer une réflexion personnelle, organisée et argumentée.  L’enseignement s'appuiera sur différents outils disciplinaires (sociologie politique, histoire, droit, géographie, etc.) et théoriques (réalisme, libéralisme, marxisme, transnationalisme, constructivisme et approches critiques…) afin de tenter de répondre à quelques questions centrales: qui sont les acteurs de l'international, d'hier à aujourd'hui ? Quels sont leurs objectifs ? De quels moyens disposent-ils ? Quelles relations entretiennent-ils ? A quelles échelles agissent-ils ?

 

Le cours se décompose en deux grandes parties. La première partie est consacrée à l’identification des acteurs du système international (Etats, organisations internationales, acteurs non étatiques…), à leurs logiques d’action et leurs modes d’interaction. La seconde traite des principes structurants et de quelques enjeux contemporains de la scène internationale ((in)sécurité, coopération, circulations).


Cours mutualisé avec celui des 3A

20h - 4 ECTS

Ce cours propose, à travers l’étude d’une quarantaine de tableaux (une vingtaine de tableaux espagnols et une vingtaine de tableaux HA), un panorama de la peinture espagnole et hispano-américaine, depuis 1495 jusqu’au début des années 2000.

Nous suivrons un ordre chronologique à la fois côté espagnol et hispano-américain, pour ne pas séparer les deux et suivre au contraire les évolutions des deux régions en parallèle. Pour la partie HA, il conviendra aussi de montrer que cet art, malgré d’évidentes influences occidentales (syncrétisme), existait en tant que tel et non comme un simple "calque" du Vieux Monde.

Il s’agira donc, à la fois, d’apprendre à commenter et à analyser un tableau en suivant différents paliers, puis à communiquer sous forme orale et/ou écrite cette étude et les hypothèses d’analyse issues de cette dernière; et, par ailleurs, d’enrichir sa culture générale en s’attachant au fil des tableaux analysés à étudier les symboles, le contexte social, politique et historique, et les différentes périodes artistiques et leurs caractéristiques, entre autres.


20h - 4 ECTS

Este curso tiene como objetivo analizar la acción colectiva en América latina desde la perspectiva contemporánea de sus actores considerando los desafíos con los que se enfrentan las democracias latinoamericanas actuales en un contexto marcado por el vínculo entre globalización y neoliberalismo.


35h - 4 ECTS

Cours obligatoire

Le cours de Français Langue Etrangère et de méthodologie a pour but d'améliorer le niveau de français des étudiants et de les familiariser aux différents exercices écrits auxquels ils sont confrontés en France.

La langue française est améliorée grâce à une progression adaptée au niveau des étudiants. Toutes les compétences langagières sont travaillées ainsi que les compétences nécessaires pour suivre les cours à l'IEP. Les structures fondamentales sont étudiées comme la dissertation ou le résumé mais également l'acquisition des outils nécessaires pour réaliser ces écrits : la recherche de plan, les articulateurs, la méthodologie du travail préparatoire à travers les fiches méthodologiques, l'argumentation et la contre-argumentation.


30h - 4 ECTS

Cours obligatoire

Pour dérouler ce cours, nous choisirons une entrée générale qui portera et s’organisera autour des : Lieux de mémoire

Plus qu’un étude exhaustive de ce que Pierre Nora a appelé les lieux de mémoire, il s’agira de saisir dans un paysage français les traces du passé, signes et témoignages d’une histoire commune. Seront successivement étudiés : les cathédrales, les friches industrielles (moulins, manufactures, mines), les monuments aux morts. Dans un premier temps, pour situer l’exacte signification du phénomène (moment de construction, initiative, portée), nous poserons la question du don collectif tel qu’il a pu être défini par Marcel Mauss et étudié par d’autres auteurs. Après les cathédrales, nous ferons l’inventaire de ce que nous pouvons appeler les constructions collectives, dans le monde urbain et dans les campagnes. Puis nous poursuivrons en cherchant à lire la ville à travers le nom de ses rues, ses plaques, ses statues. Pourquoi sont-ils là ? Que représentent-ils ? Qu’évoquent-ils ? L’exemple de Toulouse et de sa région est particulièrement intéressant. Je vous conseille donc de vous lancer dans cette lecture de la ville.